Généralités

Le SIS Morget aujourd'hui

Le SIS Morget rassemble aujourd’hui la population de 29 communes urbaines et rurales de la région de Morges, comprenant plus de 52’000 habitants. Ce Service de Défense Incendie et Secours (SDIS) a été créé le 1er juillet 2011 sous la forme d’une association de communes. Opérationnel depuis le 1er janvier 2012, le SIS Morget est composé d’un détachement de premiers secours (DPS) formé de 3 sections, d’un détachement d’appui (DAP) qui compte 7 sections et d’une Ecole de formation (EFO).
carte_sismorget

Les 350 sapeurs-pompiers volontaires sont amenés à intervenir sur ce secteur en cas d’incendie, d’inondation, de dégât naturel, de petit cas de pollution, de soutien sanitaire et de divers cas particuliers. La section DPS Morges intervient également pour les désincarcérations dans le cas d’accident avec blessé(s) incarcéré(s) sur route et autoroute.

Les 29 communes membres du SIS Morget sont:
Aclens, Apples, Bremblens, Buchillon, Bussy-Chardonney, Chigny, Clarmont, Cottens, Denens, Denges, Echandens, Echichens, Etoy, Lonay, Lully, Lussy-sur-Morges, Morges, Pampigny, Préverenges, Reverolle, Romanel-sur-Morges, Saint-Prex, Sévery, Tolochenaz, Vufflens-le-Château, Vullierens, Vaux-sur-Morges, Villars-sous-Yens et Yens.

Chiffres au 9 janvier 2016.

Les pompiers dans le Canton de Vaud, structure et fonctionnement

À l’exception d’une centaine de sapeurs professionnels basés à Lausanne, l'ensemble des pompiers vaudois sont volontaires. Ces femmes et hommes exercent une activité de sapeur-pompier en plus de leur vie professionnelle et familiale. Les formations sont effectuées pendant leurs périodes de congé ou de vacances et les interventions ont lieu autant pendant les périodes de travail que de loisirs.

Dans le canton de Vaud, les pompiers sont régis par une loi cantonale, soit la Loi sur le service de défense contre l'incendie et de secours (LSDIS), et son règlement d'application (RSDIS). Le territoire cantonal est découpé en région, chacune couverte par un service de défense contre l'incendie et de secours (SDIS). Trente SDIS garantissent à toute heure du jour et de la nuit, toute l'année, la sécurité en matière de défense incendie et de secours. En principe, chaque SDIS est composé d'un détachement de premiers secours (DPS), pouvant être réparti géographiquement en plusieurs sites opérationnels, et d'un détachement d'appui (DAP), réparti en différentes sections.

L'ECA (Établissement cantonal d'assurance) est l'organe de contrôle des SDIS. Ses trois missions de base sont la prévention, l’intervention (en mettant des véhicules, des engins et du matériel à disposition des SDIS, en organisant la formation de l'ensemble des sapeurs-pompiers du canton de Vaud et en participant au paiement des soldes versées aux sapeurs-pompiers) et l’assurance (qui est obligatoire pour tous les biens mobiliers et immobiliers situés sur le territoire vaudois).

L'Etat, l'ECA et les communes
Si l’Etat édicte les lois et règlements, que l’ECA contrôle, les communes s’organisent. En matière de sapeur-pompier, chaque commune ou groupement de communes édicte un règlement fixant l'organisation de son SDIS, en particulier en ce qui concerne son financement. De plus, les autorités politiques communales sont compétentes pour fixer les effectifs du SDIS, la mise à disposition des locaux nécessaires et la nomination du commandant et des officiers.

Concernant la mission du sapeur-pompier, à chaque intervention, le pompier doit appliquer la chronologie immuable de l'engagement: sécuriser, sauver, tenir, protéger et maîtriser. Il sécurise pour garantir la sécurité des forces d’interventions et des personnes impliquées, puis sauve selon le respect des priorités lors des interventions: les personnes, les animaux, l'environnement et enfin les biens matériels, ensuite l'environnement et des parties des habitations pas encore touchées sont protégées. Il tient, afin d'éviter le développement du feu ou l'épanchement de la pollution. Après il protège pour limiter les dégâts aux parties encore saines. Enfin, il maîtrise en éteignant, pompant, désincarcérant jusqu'à la fin de l'intervention, en récupérant les déchets, éteignant les dernières braises de l'incendie, etc.

Source : Document de l’ECA pour la formation des sapeurs-pompiers volontaires