Présentation du véhicule échelle

« C’est le camion que tous les petits enfants rêvent de conduire une fois », lâche d’emblée le capitaine Samuel Marchina. Est-ce sa taille (10m de longueur, 2,4m de largeur et 3,10 de hauteur), son poids (16 tonnes), sa puissance (352 chevaux) ou sa grande échelle (30m) qui donnent envie d’être au volant? Quoiqu’il en soit, le camion échelle ne passe jamais inaperçu.

Autre spécificité, ce véhicule comprend un essieu directionnel à l’arrière qui se manipule avec un joystick depuis la cabine. Pour le conduire, le permis C1 est nécessaire et au sein du SIS Morget, une formation de quatre jours pour être machiniste échelle est à suivre. De plus, il est demandé que ceux qui montent à bord disposent aussi de la formation de porteur d’appareil respiratoire. Car lors d’un feu, ils sont amenés à intervenir pour l’éteindre.

Matériel
En dehors de son… échelle, Mika 14 (fiche technique) est équipé de matériel d’extinction et d’appareils respiratoires pour les 2 personnes qui montent à bord, d’un ventilateur, de matériel de bûcheronnage et d’une génératrice avec des projecteurs.

Sortie de caserne
Pour les alarmes feu, « c’est le véhicule qui part en premier, car il nous sert d’abord comme engin de sauvetage, que ce soit pour des personnes, des animaux ou des biens, puis pour remplir nos missions d’extinctions », relève le capitaine Samuel Marchina. L’échelle est aussi alarmée pour des assistances techniques, d’éclairage ou sanitaires. Ces dernières s’effectuent toujours à la demande des ambulanciers. Cet engin sort donc de caserne plusieurs fois par mois pour des alarmes.

Et, pour l’anecdote, chaque année le Père Noël doit l’appeler en renfort car il lui arrive toujours de coincer son traîneau sur un toit. Les pompiers assurent bel et bien toutes les missions.