Par l’exercice, mieux connaître les réactions des véhicules

Afin d’être prêt à tout imprévu auquel un sapeur-pompier pourrait faire face, divers exercices sont mis sur pied tout au long de l’année. Le 3 mars (sur une piste enneigée) et le 24 mars (sous le soleil), plusieurs volontaires du SIS Morget avaient rendez-vous, avec des véhicules d’urgence, au centre TCS à Cossonay.

Freinage d’urgence dans un virage, évitement d’obstacle en descente et estimation des distances de freinage en descente. C’était le menu de ces quatre demi-journées de formation et d’exercices organisées dans un cadre sécurisé et sous l’oeil d’un formateur. Après la première phase où chacun a pu tester la réaction des différents véhicules, de divers dimensions et poids, certains avec ABS, d’autres sans, l’expert a rappeler le but de l’exercice. A savoir que, même si dans un virage il est dit qu’il ne faut pas freiner, si la situation ne laisse pas le choix, les conducteurs ont pu constater qu’avec un ABS, ils ont pu garder la « dirigeabilité » du véhicule et s’arrêter sans dévier de la trajectoire.

Toutefois, avant de tourner la clé, le formateur a rappeler les bases, à savoir que quand on se met au volant, le siège se place à bonne distance. Celle-ci l’est quand les bras, une fois les mains sur le volant, ne sont ni tendus, ni trop pliés. Mettre et adapter la ceinture, tout comme ajuster les rétroviseurs sont les autres éléments essentiels que tout chauffeur doit régler avant de prendre la route.

Plus tard dans l’année, d’autres de nos pompiers volontaires suivront une formation TCS, cette fois-ci avec des véhicules légers.