Passeport-Vacances à la caserne

Ils étaient 7 pompiers volontaires, samedi 21 octobre, pour encadrer 19 enfants issus du programme Passeport-Vacances Morges et environs. Pendant une matinée, ces écoliers ont pu découvrir, apprendre et essayer diverses facettes liées aux pompiers.

Depuis le balcon de la caserne de Morges, ils ont ainsi assisté au déploiement de véhicules, et plus particulièrement de la grande échelle, et à l’arrivée, par le couloir enfumé, de pompiers portant un appareil respiratoire dans le but de venir les sauver. Quatre enfants ont enfilé la cagoule de protection respiratoire qui leur a permis de redescendre par la partie artificiellement enfumée. Le bruit généré par le port de ces appareils a rapidement déclenché un « je suis ton père » chez un garçon, faisait référence à Anakin Skywalker de Stars Wars.

Pendant la pause, les enfants, tant les filles que les garçons, se sont montrés très curieux et n’ont pas hésité à poser des questions. « Ces tuyaux servent à capter les gaz d’échappement des véhicules au moment d’un départ de caserne », explique un pompier. « Ce camion jaune n’est pas une ambulance, mais permet d’intervenir sur une désincarcération, soit pour libérer une personne restée coincée dans sa voiture lors d’un accident », répond un autre volontaire.

La partie « ateliers pratiques » a retenu l’attention des participants durant plus d’1h30. Lorsqu’un groupe découvrait en détail l’équipement d’un porteur d’appareil respiratoire et les outils rangés dans le véhicule de désincarcération, une autre équipe était à l’œuvre pour, à tour de rôle, tenir la lance incendie et tenter d’éteindre un feu. Un peu plus à l’écart, les enfants découvraient comment réagir en cas de feu de casserole et les différents types d’extincteurs. Mais avant la pratique, une courte théorie leur apprenant les différentes classes de feu (de solides, de liquides et de solides liquéfiables, de gaz, de métaux et enfin de feux liés aux auxiliaires de cuisine sur les appareils de cuisson) – qui ne s’éteignent donc pas tous de la même manière – leur était donnée.

Le « clou » final de la matinée a été lorsqu’un sapeur leur a montré pourquoi il ne faut jamais verser de l’eau sur une casserole d’huile en feu. Le résultat de quelques décilitres d’eau versés dans la casserole, ce qui a engendré une énorme flamme, a fait son effet.