Feu de ferme à Cottens

Ce samedi 3 décembre 2016, les pompiers du SIS Morget ont été alarmés à 16h40 pour un feu de ferme à Cottens.

Arrivé sur place, le chef d’intervention a constaté que le fourrage et la paille placés sous l’avant toit du rural étaient en totalement en feu. Rapidement rejoint par divers renforts, les intervenants ont déployé une échelle et un tonne-pompe d’un côté du bâtiment. Le bras élévateur du SPSL Lausanne et un second tonne-pompe ont été installés de l’autre côté.

Le but, en plus d’éteindre l’incendie, était de sauver la partie non-touchée du rural avec des lances à incendie en protection. Pendant ce temps, des sapeurs porteurs d’appareils respiratoires sont partis à la recherche de personne ou d’animaux dans l’écurie. Heureusement, aucun blessé, tant chez les humains que les animaux, n’est à déplorer. La dizaine de chevaux se trouvait déjà à l’extérieur.

Une fois le feu sous contrôle, vers 17h30, les intervenants ont commencé à ventiler les boxes qui avaient été épargnés, ainsi qu’à détasser le fourrage et la paille à l’aide de deux chargeurs télescopiques. La matière a été étendue dans un champ et accompagnée d’une protection feu afin d’éviter tout nouveau départ d’incendie.

Les moyens DPS ont quitté les lieux à 21h30, tandis que le DAP Sempremont a assuré la garde feu durant la nuit.

Au total, ce ne sont pas moins d’une quarantaine de sapeurs-pompiers qui sont intervenus, avec une excellente collaboration entre les différents corps de sapeurs engagés, dont un remarquable travail du DAP de Sempremont. Le SIS Morget tient également à relever l’harmonieuse collaboration avec les autorités locales.

Les différents corps qui sont intervenus se composent de volontaires du SIS Morget, soit le DAP de Sempremont et le Détachement de Premier Secours (DPS) de Morges, ainsi qu’un groupe du DPS Denges soutenus par les voisins du SDIS Région Venoge (DPS Penthalaz), ainsi que par le SPSL de Lausanne (professionnels). L’inspecteur de permanence, le garde faune et plusieurs patrouilles de gendarmerie se sont également déplacés. Le Soutien Sanitaire Opérationnel (SSO) est venu en prévention pour les porteurs d’appareils respiratoires.

Une enquête de la police est en cours pour déterminer les causes de l’incendie.

Merci à Eric Jaquerod/SPSL pour les photos.